Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Alternat-vie

Les 50 règles d'or de l'éducation positive.

11 Mai 2016, 18:02pm

Publié par Nicaur Maxabi

Les 50 règles d'or de l'éducation positive.

Voici ressenti concernant le livre "Les 50 règles d'or de l'éducation positive" de Bénédicte Péribère et Solenne Roland-Riché

Facile et rapide à lire, ce livre en format poche s'est promené dans mon sac à main durant deux jours. La lecture ne doit pas être continue vu qu'il est divisé en 50 points ce qui permet de le lire à n'importe quel moment.

Ce livre, ne nous révèle, selon moi, rien d'exceptionnel ni de révolutionnaire. Cependant, c'est un très bon condensé de tout ce qui a pu être lu un peu partout sur le sujet. Il permet de synthétiser les principes de l'éducation positive. Les auteures nous offrent une bibliographie, à la fin, pour ceux qui voudraient approfondir la question.

Personnellement, je le garderai sous la main comme aide mémoire.

Je désire vous citer la règle que j'apprécie le plus :


N°12 : "Créez de la joie"
"Le bonheur, cela se construit. N'attendons pas de célébrer de grands événements et créons des petits moments de joies au quotidien avec nos enfants
."

En lisant ces 50 règles, je me suis rendue compte que certaines pouvaient être transposées dans notre vie de couple pour améliorer celle-ci.
Les voici:

1. Dire "merci" qu'il s'agisse de services exceptionnels ou de tâches élémentaires.

En effet, n'oublions-nous pas souvent de dire merci à chéri lorsqu'il passe l'aspirateur ou range la vaisselle? Et lui, quand nous dit-il merci d'avoir lavé, repassé et rangé son linge? Certes, ce sont des tâches normales mais ce n'est en aucun cas un "dû"

2. Dire "bonne idée" face à une de ses suggestions.

Nous avons tendance à imposer nos choix. Tenir, parfois, compte de celui de l'autre et lui faire remarquer peut apporter un peu de quiétude dans notre couple. "Choisissons d'être heureux plutôt que d'avoir raison sur tout."

3. "C'est ton avis, merci de me l'avoir donné"

Face à une parole blessante ou un avis contraire au nôtre, nous avons parfois tendance à nous emporter. Respirons et formulons cette phrase qui n'implique en rien de changer notre avis.

4. Utiliser le "je" et non le "tu" accusateur.

"Tu n'as pas rangé tes chaussettes, tu n'es pas passé au magasin, tu ne m'écoutes pas!"
Qui n'a pas prononcé une fois ces phrases? Notre conjoint se sent alors accusé et mis en faute. Essayons les phrases suivantes : "J'aime quand la maison est rangée et que les courses sont faites, je ne me sens pas écoutée." Vous permettez ainsi à votre conjoint d'entendre votre point de vue sans se sentir jugé.

Laissez-moi votre appréciation du livre, je serai ravie de lire d'autres avis.

Commenter cet article